Yaoundé ( Ebang avant la station de pésage )
+237 6 55 59 55 48 (WhatsApp)
info@shanna-service.com

Mechatroniker – Mécatronicien

Country: Germany
Type of training: Work-linked training
High School Leaving Certificate: Technical Baccalaureate
Training duration: Anytime


Peu d’entreprises industrielles et commerciales s’en sortent sans eux : Des robots. En réalité, ils ne remplacent pas les travailleurs, mais les soutiennent dans des processus de travail de plus en plus complexes. Les mécatroniciens ont pour tâche essentielle de garantir le bon fonctionnement de ces appareils, pleins de haute technologie, et sont donc nécessaires partout où il y a des machines – donc presque partout.

Le nom de mécatronique est composé des deux domaines de la mécanique et de l’électronique. Un troisième élément qui en fait partie est l’informatique.

Que fait un mécatronicien ?

Essais et mesures : Mesurer l’angle ou la tension dans les circuits électriques et comparer les résultats obtenus dans le processus de travail avec les données précédentes : C’est l’une des tâches les plus importantes d’un mécatronicien. Pour ce faire, il utilise par exemple des contrôleurs de courant qui détectent automatiquement le courant alternatif et le courant continu et fonctionne sur la base des plans d’installation du client ou de l’employeur.

Attente et réparation des machines : Le levier de commande du chariot élévateur fonctionne-t-il encore correctement et se laisse remonter et descendre sans secousses ? Les équipements et les machines doivent être vérifiés périodiquement par les mécatroniciens afin de garantir un fonctionnement sûr et fiable à long terme. Dans le cas des réparations, le mécatronicien effectue lui-même les réparations pour interrompre les processus de travail et les opérations le plus rapidement possible.

Montage/démontage des pièces de la machine: Une bande transporteuse dans un atelier de fabrication a l’air assez invisible sur le plan technique, mais il y a des barrières lumineuses très sensibles à l’intérieur. Les mécatroniciens assemblent ou décomposent les machines et les installations. Par la suite, ils traitent les pièces de manière professionnelle et précise, sans quoi toute la technique pourrait échouer.

Installer des commandes et programmer des systèmes complexes : Les circuits peuvent être alimentés en énergie électrique, pneumatique ou hydraulique. Les circuits respectifs configurent des mécatroniciens. Dans les grandes installations, elles sont confrontées à des petits branchements électriques qui les étiquettent avec précision et les branchent de manière appropriée. Ils sont également compétents pour la mise en place de logiciels de commande sur des machines à propulsion robotisée et mettent en place des réseaux pour que les processus de travail individuels puissent collaborer sans problème.

Y a-t-il différentes spécialités pour le mécatronicien ?

La profession de mécatronicien est présente avec des accents différents : Le mécatronicien de l’automobile, le mécatronicien du volet roulant et de la protection solaire et le mécatronicien de la technique du froid sont par exemple des formations distinctes. Il y a aussi des entreprises qui forment à la mécatronique pour l’ingénierie du gaz. Il ne s’agit toutefois pas d’une profession à part, avec son propre régime de formation. L’orientation du contenu n’est que légèrement différente – en fonction du centre de gravité de l’entreprise. Par exemple, les services d’utilité publique sont souvent formés en mécatroniciens de la restauration : Outre les contenus de formation habituels, les apprentis apprennent notamment à mettre en place l’approvisionnement en gaz des bâtiments.

Pourquoi devenir mécatronicien ?

Les machines et les installations industrielles sont désormais inévitables. Au contraire : Leur nombre ne cesse de croître en termes de solutions high-tech toujours plus précises. L’avenir semble donc extrêmement positif pour les mécatroniciens. De plus, de nombreuses offres de formation continue permettent de définir des priorités et d’assumer des tâches de conduite responsables. Autre atout de cette profession : En tant que mécatronicien, la rémunération est relativement élevée et elle continue en règle générale à augmenter.

Où puis-je travailler comme mécatronicien ?

En tant que mécatronicien, tu as la chance d’être actif dans différents secteurs. Il s’agit notamment de la construction de machines et d’installations, de la construction de véhicules (spatiaux), de la technique d’automatisation et de la technique de communication. En bref: partout où il y a des machines à installer, à utiliser et à faire fonctionner en termes de mécanique, d’électronique et d’information.

Quel est le temps de travail en tant que mécatronicien ?

Les mécatroniciens travaillent généralement dans le service posté, qui dépend des heures d’ouverture de l’entreprise concernée. La classe moyenne commence généralement à 7 heures et se termine à 15 h 30 ou 16 heures, selon les temps de pause. Une équipe de nuit et éventuellement une équipe de fin d’année s’y joignent. En plus, le travail du week-end n’est pas rare. Dans certaines entreprises, les mécatroniciens ont également un service de garde – c’est-à-dire qu’ils sont engagés sur appel lorsque des clients rencontrent par exemple des problèmes avec des machines dans le déroulement de leur travail.

Quels vêtements de travail portent les mécatroniciens ?

Les vêtements de travail des mécatroniciens comprennent tout ce qui fait partie des vêtements de sécurité : Casque, lunettes de protection, protection auditive, gants ou chaussures de sécurité sont les principaux composants. Celles-ci sont nécessaires pour minimiser les risques de blessures.

Quel type de personne dois-je être pour devenir mécatronicien ?

Techniciens : Les machines et l’électronique qui est derrière ça t’ont fasciné en classe ? Tu apportes une certaine habileté en ce qui concerne l’utilisation d’appareils de toutes sortes ? Tu rempliras alors les bases les plus importantes pour la formation professionnelle en mécatronique.

Scientifique : Calculer les surfaces, évaluer les qualités de surface ou contrôler et mettre en service les circuits principaux – les sciences et la technologie sont des domaines clés de la mécatronique et devraient susciter votre intérêt.

Perfectionniste: En tant que mécatronicien, plusieurs tâches sont souvent effectuées en même temps et doivent donc avoir un certain talent d’organisation. Mais il est encore plus important de pouvoir travailler de manière concentrée et minutieuse afin de garantir le fonctionnement sûr de machines et d’installations complexes. Pour cela, il est par exemple nécessaire que vous lisiez les schémas avec précision.

Comment se déroule la formation de mécatronicien ?

La formation dure trois ans et demi, soit une demi-année de plus qu’une grande partie de toutes les formations duelles. Sur demande séparée, la formation peut être raccourcie ou prolongée d’une année au plus. Outre un examen intermédiaire qui aura lieu avant la fin de la deuxième année de formation, il y aura l’examen final de fin de formation devant la chambre de commerce et d’industrie ou la chambre d’artisanat. Pour chacune de ces épreuves, on a trois essais chacun. La formation duale aura lieu dans l’entreprise et au lycée professionnel. La formation scolaire est offerte soit par semaine, à jours fixes, soit par bloc.

Qu’apprend un mécatronicien en école professionnel ?

Un futur mécatronicien se familiarise avec les connaissances théoriques qu’il met en pratique dans l’entreprise formatrice au lycée professionnel. Tout au long de la formation, des thèmes issus de domaines fondamentaux seront abordés, notamment la législation sur le travail et les tarifs, la création de son propre centre de formation, la protection de l’environnement et la sécurité au travail. D’autres contenus sont répartis entre les années de formation.

1ère année de formation:

La première année de formation sera consacrée à l’organisation d’une entreprise en contact direct avec le client et à l’apprentissage des techniques de base : Comment dialoguer avec les clients ? Comment pondérer chaque élément de travail ? Comment lire correctement les schémas électriques ? En outre, les apprentis apprennent notamment à couper et à joindre. Lors de l’usinage, on forme des pièces et on travaille leurs surfaces en les coupant et en enlevant les parties superflues de span pour span. Lorsque vous assemblez des pièces, vous les combinez – par exemple en soudant, collant ou soudant.

2e année de formation :

Les futurs mécatroniciens approfondiront et étendront leurs connaissances et commenceront à s’intéresser aux logiciels et au matériel, puis à la programmation de systèmes mécaniques. Sous la direction de l’instructeur, ils vérifient et utilisent des machines individuelles, par exemple le bras de préhension d’un robot qui appartient à une installation d’emballage dans l’industrie alimentaire.

3e et 4e années de formation :

La gestion de la qualité dans toutes les entreprises de l’industrie et de l’artisanat est la base pour que les processus fonctionnent sans erreurs et, par exemple, la production de panneaux latéraux pour les voitures dans l’industrie automobile ou de leviers de commande pour les usines de fabrication en médecine fonctionne sans interruption. C’est pourquoi les futurs mécatroniciens découvriront toutes les méthodes courantes de test, de diagnostic et de mesure pour pouvoir les appliquer à différents systèmes.

Qu’apprend un mécatronicien en pratique ?

1ère et 2e année de formation :

Dans la première partie de la formation pratique, les futurs mécatroniciens commencent à mettre en pratique leurs connaissances théoriques du lycée professionnel. Ils travaillent des pièces sur la base de la documentation technique et réparent par exemple le capteur d’une installation qui, dans l’industrie de la construction, mélange avec précision les différents composants du béton. Pour ce faire, ils identifient – en collaboration avec l’équipe d’autres apprentis, du personnel formé et de leurs formateurs – les éventuelles perturbations causées par des analyses de défauts et entreprennent directement les étapes de réparation nécessaires.

3e et 4e années de formation :

Programmer, utiliser et éventuellement réparer ou renouveler les systèmes de machines de l’organisme de formation : Les futurs mécatroniciens se voient confier des tâches qui exigent de plus en plus de responsabilités. Désormais, ils sont également de plus en plus indépendants auprès des clients, exécutent des commandes sur place et insèrent les donneurs d’ordre dans le logiciel d’exploitation nouvellement installé.

Apply for this position

Allowed Type(s): .pdf