Yaoundé ( Ebang avant la station de pésage )
+237 6 55 59 55 48 (WhatsApp)
info@shanna-service.com

Fachkraft für Metalltechnik – Spécialiste en métallurgie

Pays: Allemagne
Type de formation: Formation en alternance
Baccalauréat: Baccalauréat technique
Durée de formation: Tout moment
Salaire mensuel: Entre 850€ et 1250€

Travailler main dans la main avec des robots qui vous donneront vos outils et pièces. Des machines qui font exactement ce que vous leur demandez et qui, entre-temps, vous apprennent à utiliser les lunettes de réalité virtuelle avec les nouvelles technologies. Ça ressemble à de la science-fiction ? Non, c’est le quotidien normal d’un professionnel de la métallurgie.

Qu’est-ce qu’un professionnel de la métallurgie fait ?

Le métier de formateur en génie métallique est un métier très large, proposé dans quatre spécialités distinctes : Technique de construction, technique de montage, technique de transformation et de filetage ou technique d’usinage. Même si les activités sont en partie très spécifiques dans les différents axes, on peut aussi résumer certaines tâches.

Vos tâches en un coup d’œil :

Essai des propriétés des métaux et des matériaux tels que le fer, l’acier, le cuivre ou l’aluminium
Sélection d’outils et de machines appropriés, tels que des tréfileurs
Réglage et surveillance des machines
Traitement manuel ou posttraitement des composants, c’est-à-dire des composants d’une installation, d’un boîtier de machine ou d’une carrosserie automobile
Respect des règles de sécurité pendant le travail
Vérification de la qualité et du fonctionnement des produits finis
Préparation du transport aux clients ou aux gros clients

Que fait-on dans chaque spécialité ?

Technique de conception : Les spécialistes en génie métallique dans le domaine de la technique de construction fabriquent et assemblent des constructions dimensionnelles dans leur quotidien professionnel. Avant de se mettre au travail, ils planifient leurs étapes de travail avec précision et choisissent des procédés d’usinage, des machines et des outils appropriés. En transformant, séparant, forant, pliant ou découpant des pièces métalliques, soit à la main, soit à l’aide de machines appropriées, ils créent les pièces individuelles pour les assemblages. Les pièces sont ensuite assemblées – par exemple soudées ou brasées – au moyen de procédés thermiques, donc à l’aide de chaleur ou mécaniques. Dans le domaine de la technique de construction, les spécialistes travaillent principalement dans le bâtiment ou dans des entreprises produisant des constructions métalliques.

Reformage et filetage: Spécialiste de la technique des métaux avec l’accent sur la technique de transformation et de filetage, les techniciens des métaux travaillent principalement avec la transformation des métaux et des fils. Par exemple, un fil est transformé en le rendant plus mince et plus long. A cet effet, les tréfileurs ajustent au préalable les machines et les installations de production, par exemple les machines à tréfiler avec des pierres à tréfiler. Comme chaque fil ou matériau est différent, il faut par exemple prendre en compte la vitesse à laquelle le formage doit être effectué, afin qu’un fil ne se déchire pas et qu’il réponde aussi, à la fin, aux exigences du travail. Finalement, ils traitent les produits manuellement, le cas échéant, et préparent les bobines finies sur lesquelles le fil est enroulé pour le transport.

Qu’est-ce qu’une pierre de taille ?

Une filière est l’élément le plus important de la machine à tréfiler. C’est un insert en acier rond avec noyau en diamant sur lequel le fil est tiré. Alors que le fil s’enroule à une vitesse énorme à travers la machine, il est transformé et généralement plus long et plus fin.

Technique d’usinage: Dans la profession de technicien d’usinage, tout tourne autour de l’utilisation de travaux dits de fabrication par enlèvement de copeaux. Cela signifie : Là où il est fraisé, poncé ou tourné, il y a des copeaux qui tombent. Grâce à des machines de fraisage, de meulage ou de tournage commandées par ordinateur, appelées machines CNC, des spécialistes en technique métallique créent dans le sens de la technique d’enlèvement de copeaux des pièces ou des sous-ensembles pour des machines ou des véhicules – c’est-à-dire par exemple des pièces de carrosserie telles que des portes, des capots de moteur et des parois latérales. Pour cela, ils embauchent les machines pour que le produit final ait la forme et la taille correctes et surveillent les composants de pilotage lors de la production. Lorsqu’un composant est prêt, ils vérifient la qualité du produit fini.

Technique de montage : Dans le domaine de la technique de montage, les assemblages sont finalement assemblés en produits entiers – c’est-à-dire en machines ou véhicules finis. Pour ce faire, ils créent des techniques d’assemblage pour différents composants et assemblages et les relient par vissage, vissage, rivetage, forgeage ou brasage. La particularité de cette spécialité est le composant électrotechnique, car les techniciens de montage, dans leur travail, montent aussi des éléments et des lignes électroniques pour que les produits globaux puissent aussi fonctionner plus tard. Le montage d’un moteur dans un véhicule en serait un exemple. Lorsqu’un produit est terminé, ils le configurent et vérifient les fonctions.

Notre conseil : Combiner la formation

En plus des quatre orientations conventionnelles, la formation de spécialiste en technique métallique avec le centre de gravité technique de montage peut également être combinée avec la formation de spécialiste en mode de conduite. Cette forme spéciale de formation s’appelle alors la formation de conducteur avec formation technique. Mais pourquoi combiner ces deux formations ? Les entreprises de transport ont besoin de spécialistes possédant des connaissances techniques de base dans le domaine des métaux. Les conducteurs ayant une formation technique sont responsables de l’entretien des véhicules ferroviaires, ainsi que des domaines de la signalisation des arrêts, du service de manœuvre et de l’atelier métallurgique. S’ils ne sont pas occupés à la métallurgie en ce moment, ils sont engagés comme chauffeurs. Un minimum de 19 ans est une condition préalable au début de cette formation et c’est un plus si vous possédez déjà un permis de catégorie B.

Pourquoi devrait-on devenir spécialiste de la technologie des métaux ?

C’est précisément dans le domaine de l’industrie que les profils professionnels traditionnels sont en pleine mutation. Le travail de la spécialiste de la technologie des métaux sera également encadré à l’avenir par des « cobots » – c’est-à-dire des robots qui soutiennent le travail humain. A l’avenir, on recherchera surtout du personnel qui aura envie de progresser et d’intégrer de nouvelles technologies. Les professionnels de la métallurgie participent à des formations spécifiques qui les préparent à travailler avec les cobots et à numériser les processus de travail. Comme la rémunération est tarifaire, les techniciens en métaux gagnent un bon salaire et surtout sécuritaire.

Tu savais que l’utilisation des lunettes de réalité virtuelle n’est pas non plus inhabituelle dans cette formation ? L’utilisation de lunettes VR permet d’apprendre à commander des éléments de machine sans usure des outils et consommer du matériel.

Où puis-je travailler en tant que spécialiste en métallurgie ?

Pendant et après votre formation, vous travaillez dans des entreprises de l’industrie du traitement et de la transformation des métaux. Par exemple dans la construction métallique, dans les tourneries ou dans la construction de machines, d’appareils ou de véhicules.

Qui sont les clients des entreprises de la métallurgie ?

Selon que vous travaillez dans une petite entreprise artisanale ou dans une grande entreprise de construction mécanique, la structure client peut être très différente. Par exemple, les clients peuvent être des constructeurs automobiles, des entreprises de construction, des entreprises du secteur de l’énergie éolienne ou d’autres entreprises de construction mécanique dans lesquelles les produits sont transformés avant d’aller au client final ou à la vente. Par exemple, vous fabriquez en série des pièces de carrosserie telles que des portes, des systèmes de toit ou des capots pour les entreprises du secteur automobile qui les décrochent en grande quantité.

Quelles sont les heures de travail en tant que spécialiste de la technique métallurgique ?

Spécialiste de la technique des métaux, vous travaillez 38 à 40 heures par semaine en service par équipes, selon l’exploitation. Travailler la nuit et le week-end n’est pas inhabituel. En compensation de votre travail le week-end, vous aurez généralement un autre jour de la semaine, par exemple un mercredi.

Quels vêtements de travail portent les professionnels de la métallurgie ?

Au travail, les professionnels de la technique métallique portent un vêtement de protection composé de gants de travail, de chaussures de sécurité, d’un casque de protection et de lunettes de protection.

Des appareils qui te font face dans la vie quotidienne :

Machines à tréfiler et à transformer
Machines-outils
Appareils de soudage et de brasage
Installations de traitement de surface et de traitement thermique
Appareils de mesure et de précision
appareil de levage

Quel genre de gars dois-je être pour devenir spécialiste de la technologie des métaux ?

Artisans : L’usinage de pièces et d’assemblages nécessite une habileté et un soin artisanaux. De plus, vous devriez être capable de manipuler des outils quand il s’agit de transformer des matériaux comme des tôles ou des tuyaux.

Techniciens : Puisque vous devez aussi utiliser et régler des machines techniques, vous devriez apporter une compréhension technique. De plus, votre moteur fin est requis si vous utilisez des fils fins comme tréfileur.

Sportif: Pour la profession de technicien en métallurgie, vous devriez également être en forme physique et résistant, car le levage et le port lourds sont à l’ordre du jour.

À quel point faut-il être résilient pour le poste ?

Il fait partie de vos tâches de déplacer et de charger des bobines de fil jusqu’à 20 kg dans des camionnettes, ce qui explique pourquoi les professionnels de la métallurgie ont souvent du mal à lever. En outre, les halles de production sont bruyantes pour les machines et le travail est souvent caractérisé par la présence de poussières métalliques, de chaleur et de fumée – raison pour laquelle ces conditions ne doivent pas vous toucher.

Comment se déroule la formation de technicien en métallurgie ?

La formation de spécialiste en technique métallique est de structure duale et dure deux ans. Pendant les deux années de formation, vous visitez l’école professionnelle certains jours de la semaine et vous vous exercez les autres jours de la semaine dans votre entreprise de formation. Selon le centre de gravité que vous choisissez, le travail dans l’entreprise peut être différent. Au lycée professionnel, on transmet un savoir global, c’est pourquoi tous les azubis participent au même cours.

Qu’apprend une spécialiste de la technique des métaux au lycée professionnel ?

En deux ans de formation, vous apprendrez à l’école professionnelle, quelle que soit la spécialité de votre formation, tout sur les différents composants métalliques ainsi que sur les différentes activités, processus de production et procédés d’usinage. Vous apprendrez à lire la documentation technique, les caractéristiques et les plans fonctionnels, et à prendre en compte les tâches de fabrication et de maintenance. Par ailleurs, les apprentis apprennent tout sur les droits de l’industrie électrique.

1ère année de formation:

Planifier correctement les processus de fabrication : Au lycée professionnel, tu apprends ce que tu as à retenir dans la planification des processus de fabrication. Il s’agit donc d’obtenir des documents relatifs à l’ordre de fabrication et de sélectionner des pièces, des matériaux de coupe et des outils appropriés – par exemple des curseurs, des outils de serrage ou des appareils de brasage. L’objectif de cette enseigne est de reconnaître que différents matériaux doivent être usinés par des procédés de fabrication différents en ce qui concerne leur stabilité d’usinage et leur géométrie de pièce.

Sécurité et santé: Comme le travail en tant que spécialiste de la technologie des métaux n’est pas tout à fait sans danger, on vous familiarise dès le lycée professionnel avec les mesures de sécurité. La protection de la santé et de l’environnement fait également partie de cette discipline.

Communication opérationnelle et technique: C’est dans ce domaine que vous apprendrez le vocabulaire technique que vous aurez besoin pour votre futur métier. Ou savais-tu déjà ce que signifiaient les paramètres de fabrication ? Par exemple, les paramètres de fabrication sont nécessaires pour le réglage des machines. Ils décrivent la vitesse ou les vitesses de rotation, la profondeur de coupe ou l’angle de piqûre. Un paramètre de fabrication, par exemple, serait la vitesse à laquelle il faut tirer un fil pour qu’il devienne plus long. Si la machine est réglée trop lentement, le résultat souhaité ne peut pas être atteint. Si elle est trop rapide, le fil risque d’être endommagé.

2e année de formation :

Droit du travail et droit des tarifs: Au lycée professionnel, vous apprendrez également tout sur le droit du travail et le droit tarifaire de votre branche, afin de comprendre, par exemple, selon quel principe vos rémunérations ultérieures seront effectuées.

Maintenance des systèmes techniques : L’entretien des systèmes techniques est une condition préalable pour que le travail se déroule toujours en douceur. C’est pourquoi on t’apprend à l’école professionnelle comment procéder à l’entretien, comment consigner les constatations et ce que tu as à faire si tu te rends compte des défauts.

Mettre en œuvre des mesures d’assurance qualité: Après la finition des composants et des assemblages ou l’assemblage des assemblages en un seul produit, le travail est loin d’être terminé. La qualité et la fonction du produit final font l’objet d’une vérification critique, afin que le client soit satisfait. Au lycée professionnel, tu apprends ce qu’il faut en tenir compte et les mesures que tu peux prendre.

Qu’apprend un professionnel de la métallurgie en pratique ?

1ère année de formation : La première année de formation sert avant tout à découvrir votre entreprise de formation. Pour cela, vous serez familiarisé avec la création et l’organisation de votre entreprise de formation et vous comprendrez bientôt où se situe votre domaine de compétences. Avant de commencer à fabriquer des pièces, vous apprendrez comment planifier et préparer votre travail. Sous la direction de votre instructeur, vous créez vos propres pièces et vous vous entraînez à utiliser des outils et des machines en tenant compte des aspects de sécurité requis.

Dans certaines entreprises ou entreprises, il existe aussi des « ateliers d’apprentissage » où les apprentis peuvent apprendre les activités ultérieures sans consommer de matériel en grande quantité en usinant ou en assemblant des composants sous forme miniature. Vous apprendrez à utiliser les outils et à lire les plans de montage. C’est particulièrement le cas dans le domaine de la technique de montage.

2e année de formation : La deuxième année de votre formation, vous créez des pièces et des assemblages de manière autonome sous la supervision de votre instructeur. De plus, vous apprendrez à attendre les ressources pour qu’elles restent opérationnelles. Si votre entreprise fonctionne avec des programmes CNC ou d’autres équipements automatisés, vous serez soumis à la technologie de contrôle. Lorsque des assemblages sont montés, vous vérifiez la qualité du produit fini et vous le sécurisez pour le transport.

Postulez pour ce poste

Allowed Type(s): .pdf